Passage du viager à 6 %: une avancée majeure pour le bien-être des seniors

En juin 2015, je déposais une proposition de décret, visant notamment à fixer les droits d’enregistrement sur les ventes en viager à 6 %, au lieu de 12,5 %, afin de rendre ce mécanisme plus attractif. Cet objectif majeur vient aujourd’hui d’être concrétisé par le vote en commission du budget du Parlement de Wallonie d’un décret modifiant notamment certaines dispositions du Code des droits d’enregistrement, d’hypothèque et de greffe.

Trop de gens ignorent que le viager constitue une forme de transaction offrant de nombreux avantages pour l’acquéreur, mais aussi pour le vendeur. Selon qu’il s’agisse d’un viager libre ou occupé, le revenu ainsi généré peut permettre à ce dernier de financer soit une partie du coût d’une chambre en maison de repos, soit des prestations facilitant son maintien à domicile. L’usage de ce mécanisme reste pourtant trop limité en Belgique, aux alentours de 800 transactions par an, notamment en raison d’une fiscalité inadaptée.

Le nouveau dispositif mis en place suite au vote de ce lundi permettra de soutenir le recours aux ventes en viager et garantira une plus grande sérénité aux aînés qui opteront pour cette formule. Ce faisant, notre Région démontre que la fiscalité constitue avant tout un puissant levier au service d’une meilleure qualité de vie pour tous nos concitoyens, quel que soit leur âge, quels que soient leurs choix de vie.

Cette avancée est d’autant plus importante au vu des dernières projections démographiques disponibles. Selon elles, la proportion des Wallons âgés de plus de 80 ans va quasiment doubler d’ici 2060, passant de 5,2 % à 9,7 %, soit un peu moins de 400.000 personnes.

Ces chiffres démontrent toute l’utilité d’une réponse politique ambitieuse et intégrée au défi du vieillissement de notre population. Ce fut d’ailleurs le thème retenu pour le Panel de citoyens tirés au sort, organisé l’année dernière par le Parlement de Wallonie. À ce titre, je soutiens pleinement la mise en œuvre par le Gouvernement wallon de la future assurance autonomie, qui permettra à ceux qui le désirent de continuer à vivre chez eux et de dégager des marges pour la création de nouvelles places en maison de repos. Ces importants objectifs requièrent toutefois d’autres innovations, notamment au niveau immobilier.

Image ©Freepik 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Restons en contact !