Le Parlement de Wallonie inquiet pour L’Avenir

La Commission de l’Économie, de l’Emploi et de la Formation du Parlement de Wallonie s’est réunie ce jeudi 8 novembre conjointement avec la Commission de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et des Médias du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. L’objectif était de procéder à plusieurs auditions concernant les perspectives futures des Editions de l’Avenir, suite à l’important plan de restructuration annoncé ce 23 octobre par Nethys, son propriétaire depuis 4 ans. Ce plan prévoit le licenciement de 60 à 70 équivalents temps plein, sur un total de 250.

Les députés s’inquiètent tant de la restructuration annoncée que de la situation globale des Éditions de L’Avenir présentée comme mauvaise par l’administrateur délégué de Nethys, M. Donvil. D’une part, les conséquences sur le plan humain seraient graves puisque la restructuration, si elle est maintenue, prévoit la suppression de dizaines d’emplois. Ensuite, un impact sur le nombre de sujets couverts, l’aspect lié à la proximité de l’information et la qualité de celle-ci se fera forcément ressentir au vu de la suppression d’une partie importante du personnel. Plus loin, et en fonction des options qui seront retenues, l’enjeu porte également sur le pluralisme même de la presse quotidienne en Wallonie.

C’est la raison pour laquelle les députés suivront avec attention l’évolution de la situation et n’hésiteront pas à recourir aux leviers légaux pour garantir que l’option la plus favorable en termes d’emploi et de pluralisme des titres de presse puisse être retenue.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Restons en contact !